Le Canada renouvelle son engagement envers l’égalité des sexes à l’ONU

Communiqué du 17 mars 2016

Avec le support de l’honorable Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice et procureure générale du Canada, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de La Francophonie, et Anju Dhillon, secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine, l’honorable Patty Hajdu, ministre de la Condition féminine, annonce que le Canada aura un siège à la Commission pour le mandat 2017 à 2021. Le Canada espère «ouvrir des voies d’accès à l’égalité pour les femmes et les filles autochtones. Ils ont d’avantage parlés de la création d’une Commission d’enquête national pour les femmes/filles disparues et assassinées; en but de prévenir la violence contre les femmes autochtones. Cette Commission jouera aussi le rôle de «gage important de la volonté de réconciliation du gouvernement avec les peuples autochtones. Le Canada démontre de plus son intention d’avoir un impact non seulement national mais international. En ayant le Premier Ministre, Justin Trudeau participé à la 60ième session de la Commission de la compagne HeForShe d’ONU femmes.

*HeForShe : un mouvement de solidarité exhortant les hommes et les garçons à lutter contre les inégalités profondes dont les femmes et les filles sont encore victimes dans le monde.

Citations :

« Cette semaine, nous avons entendu des recommandations audacieuses et des perspectives diversifiées sur l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes. Je tiens à remercier tous nos partenaires canadiens et internationaux de leurs contributions, y compris celles qui se rapportaient à l’autonomisation des femmes et des filles autochtones et à leur accès à l’égalité. Maintenant, il faut aller de l’avant en continuant de travailler ensemble pour que les voix, les points de vue, les talents et le savoir-faire de toutes les femmes soient reconnus à leur pleine valeur. »

L’honorable Carolyn Bennett

Ministre des Affaires autochtones et du Nord 

« Nous ne pouvons pas ignorer la moitié de la population de la planète. Les femmes et les filles doivent participer aux discussions et décisions quand les enjeux ont des répercussions sur leur vie. Le Canada jouera à nouveau un rôle de premier plan dans le cadre des efforts mondiaux d’autonomisation des femmes, ainsi que dans la protection de leur santé et la défense de leurs droits. Il était important de nous réunir avec nos partenaires et alliés pour réaffirmer notre engagement exprès à défendre le droit de toutes les femmes et adolescentes à des services en matière de santé sexuelle et génésique. »

L’honorable Marie-Claude Bibeau

Ministre du Développement international et de la Francophonie 

« Ce fut un honneur et un privilège de participer à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies à titre de membre de la délégation officielle du Canada. Comme ministre de la Justice et procureure générale du Canada, je suis fière de faire partie d’un gouvernement qui croit fermement à la promotion de l’égalité des sexes et dans la pleine réalisation des droits des femmes et des filles à titre de personnes. Notre gouvernement s’est engagé à créer et à mettre en œuvre une stratégie fédérale complète pour contrer la violence fondée sur le sexe et, en particulier, contre la violence faite aux femmes et aux filles autochtones. La violence fondée sur le sexe est socialement indéfendable; elle représente une injustice, et nous nous emploierons à y mettre fin par la prévention, le soutien aux victimes et la répression judiciaire. »

L’honorable Jody Wilson-Raybould

Ministre de la Justice et procureure générale du Canada

Source : http://nouvelles.gc.ca/web/article-fr.do?nid=1041339&tp=1

Les commentaires sont fermés