Femmes d’exception

Quizz

Qui suis-je?

220px-RosaparksDepuis ma naissance en 1913, ma vie est difficile et je suis mal acceptée dans mon pays. Malgré toutes les épreuves et la discriminiation dont je suis victime, le 1er décembre 1955, je prends mon courage à deux mains et je refuse de laisser ma place dans le bus qui m’emmène quotidiennement au travail. Mon acte, sans que je puisse m’en douter à cette époque, entrainera un changement révolutionnaire et ouvrira la voie de la liberté à nombre de mes compatriotes. Avez-vous deviné qui je suis ? Réponse

KimpaVitagrandeCongo (1)Je suis néée en 1664, à une époque où mon pays était envahi par une forme d’opression appelée “la puissance colonialiste”. Trés tôt dans ma courte vie, je commence à lutter pour l’indépendance de mon peuple et suis touchée par la grâce et des visions divines, ce qui me vaudra une célèbre comparaison avec Jeanne d’Arc. Malgré la traque permanente dont j’ai été victime de la part mon Roi Pedro VI et des forces coloniales, je réussi tout de même à précher l’amour et le respect à travers mon église des “Antoniens”. Avez-vous deviné qui je suis ? Réponse

Grande militante, je deviens la 1ère femme magistrate de mon pays en 1974. Dès lors, je lutte pour le droit des femmes à disposer librement de leur corps et ce, malgré les menaces, les oppositions virulentes et les railleries. À mon époque, l’avortement était un acte tabou et illégal. Il se pratiquait de manière clandestine et dans des conditions extrêmes qui mettaient la vie des femmes en danger. Ce fût un combat acharné que je menais courageusement pour enfin faire passer une loi à mon nom autorisant l’avortement en 1975 et libéraliser ainsi l’accès à la contraception. Avez-vous deviné qui je suis ? Réponse

maggybarankitse-naturalEn 1993, mon pays est en pleine guerre. 2 ethnies s’affrontent et plus de 300 000 de mes compatriotes meurent. Dès mon plus jeune âge, j’ai pleuré pour ma nation et j’ai toujours voulu rétablir la justice sociale notamment en donnant une éducation égale à tous les enfants, quelques soient leurs origines. À 36 ans, après avoir souffert le martyre et avoir été traquée dans mon propre pays, je décide de protéger le plus d’enfants possibles et je fonde la “cité des anges” dans laquelle j’abriterais finalement près de 20 000 enfants qui auront accès à la scolarité et apprendront à se débrouiller par eux-même afin de continuer mon oeuvre.  Avez-vous deviné qui je suis ? Réponse

150126_kn8gk_maryann-shaddcary_8Je vois le jour en 1823, dans le Delaware alors que l’esclavage du peuple noir est encore au goût du jour. Afro-américaine, je deviens une farouche abolitioniste et commence à lutter pour mes droits et pour ceux de mes camarades. C’est au Canada que je fonde mon premier journal, “The Provincial Freemen” qui deviendra le porte-parole des Africains américains en Amérique du Nord. J’en profite aussi pour ouvrir la 1ère école mixte. En 1853, je retourne aux États-Unis afin de participer à l’effort de guerre. Je deviens officier dans l’Union Army de l’Indiana et soutiens mes compatriotes afro-américains pour se libérer de l’esclavage. En 1883, je suis la seconde femme à obtenir une diplôme de Droit à l’Université. Avez-vous deviné qui je suis ? Réponse

Les commentaires sont fermés